VOLNAY



Orientation
1 – Croix de la place de la mairie

Latitude :  47° 00' 02,87" N
Longitude : 4° 46' 56,39" E

Altitude : 284 m
Taille : 5,20 m


L’esplanade où elle se dresse était l’emplacement d’une forteresse médiévale, château des ducs de Bourgogne, dont les dernières ruines disparurent en 1778.
On installa à sa place un cimetière qui perdura jusqu’en 1864. Seule subsiste la croix de ce cimetière. Le croisillon porte la date de 1780, et le piédestal est couvert sur deux faces par l’inscription :

Le piédestal est rehaussé par un emmarchement carré à deux degrés.
Le fût cylindrique est renforcé en son milieu par un cerclage de fer tenu serré au moyen d’un boulon. Le fût a-t-il été cassé ? Ou a-t-il été taillé dès l’origine en deux tronçons distincts ?


Le croisillon présente sur sa face occidentale une couronne d’épines.
Chose inhabituelle, le titulus INRI se trouve sur les deux faces de la croix.




L'abbé Étienne Bavard nous apprend dans son ouvrage sur l'histoire de Volnay que cette croix de cimetière a été abattue pendant la Révolution, et que moins d'un an après la chute de Robespierre, le 6 thermidor an III, soit le 24 juillet 1795, la municipalité décidait de la relever ainsi que d'autres croix du village. Visiblement, le piédestal ancien a été conservé. Quant au fût, s'est-il trouvé cassé au moment où la croix a été renversée ? Le croisillon est en excellent état : est-il tombé sans subir aucun dommage, auquel cas il a simplement été remis en place, ou bien l'a-t-on refait en prenant soin d'y réinscrire la date de 1780 qui devait figurer sur l'ancien ? 
Le curé François Glantenay dont le nom est gravé sur le piédestal a été ordonné prêtre en 1770. Il a d'abord secondé le curé Delachère, puis l'a remplacé comme curé de Volnay à partir de 1776. Il dut assurer son ministère pendant la période très difficile de la Révolution. Il choisit de prêter serment à la constitution civile du clergé en 1791, puis il se repentit et rétracta son serment. Il mourut en 1797 à l'âge de 52 ans.

On lit sur le piédestal que la croix a été financée par la confrérie du Saint-Sacrement de Volnay. De nombreux villages ont eu des confréries de ce type, mais celle de Volnay se distinguait à la fois par son ancienneté et par sa ferveur, au point que sa réputation s'était étendue bien au-delà de la paroisse. Elle semble avoir été fondée dès la fin du XIIIe siècle. Elle contribua à développer les pratiques de piété, et elle joua le rôle d'un organisme d'assistance au bénéfice des plus démunis du village. Elle tirait des ressources notoires de ses possessions (vignes, maisons, ...) provenant de dons faits au cours des siècles. La confiscation de tous ses biens par la Révolution rendit son rôle par la suite beaucoup plus effacé.




Orientation
2 - Croix de la rue de Vaut

Latitude :  47° 00' 17,90" N
Longitude : 4° 46' 54,17" E

Altitude : 345,20 m
Taille : 3,40 m



Cette croix rappelle le souvenir d’une mission qui eut lieu à Volnay en 1946, comme l’atteste l’inscription du piédestal :
MISSION 1946
(Prêchée par le père Marie de l’abbaye de la Pierre-qui-Vire, Yonne)

Le piédestal en pierre est installé sur un long soubassement rectangulaire qui a la forme d’une pierre tombale. La croix elle-même est en bois, et présente un Christ métallique sur sa face orientale.
La piédestal étant fissuré, et la croix risquant de s'abattre, des crochets de fer ont été placés pour consolider la pierre, dissimulés par du mortier.
Cette croix est tournée vers le village qu’elle domine et protège, même si de nos jours elle est de plus en plus masquée par la végétation.








Orientation
3 - Croix devant le portail de l’église

Latitude :  47° 00' 05,80" N
Longitude : 4° 46' 52,36" E

Altitude : 291,80 m
Taille : 5,20 m



L’ancien cimetière de Volnay se trouvait à cet endroit. Cette croix en est un vestige.
Elle n’a pas d’inscription.
La première marche du soubassement carré permet de corriger la pente du sol. Le piédestal, de plan carré à pans coupés, est muni à l’occident d’une console rectangulaire. On voit que la branche verticale du croisillon a été brisée et remise en place.

La coquille sculptée sous la console

Le registre paroissial nous apprend que cette croix a été bénie par le curé Delachère après qu’elle ait été déplacée. En effet, il écrit :
"Ce jourd'hui 25 mars 1736 le Dimanche des Rameaux je soussigné ai béni la Grande Croix du Cimetière qui est devant l'Eglise de Vollenay en présence des habitans dudit lieu après en avoir obtenu la permisson de Mr  De Senaux Grand vicaire du diocèse d'Autun, laquelle grande Croix étant cy-devant placée dans le mur de cloture du dessus dudit cimetière a été transportée et reposée dans le milieu pour la garantir des indécences journalières qui s'y passaient. Le tout fait aux dépens de la Confrairie du Très St Sacrement dudit Vollenay aussi bien que le mur de cloture contournant au dessus du cimetière, en foi de quoi je me suis soussigné avec plusieurs desdits habitants.
Delachère, Curé de Vollenay
P Rossignol l'aîné, E Debard"

L'abbé Bavard indique que cette croix a été renversée par les révolutionnaires, et que la décision a été prise par la municipalité de la rétablir en même temps que celle de la place de la mairie, le 6 thermidor an III. Cet auteur nous parle en effet des croix des deux cimetières. Nous avons là celle de l'ancien cimetière, qui était désaffecté depuis une quinzaine d'années, où de nombreuses tombes devaient encore se trouver.
Cette croix a-t-elle été entièrement refaite, ou comporte-t-elle des éléments anciens réutilisés ?


Orientation
4 – Croix du cimetière

Latitude :  46° 59' 54,73" N
Longitude : 4° 47' 04,07" E

Altitude : 266 m
Taille : 4,80 m


Ce n’est qu’en 1864 que le cimetière de Volnay a été installé à cet endroit. La croix date certainement de cette époque.
Le piédestal, muni d’une console en demi-cercle, ne montre aucune inscription. Devant le soubassement carré sur lequel il est installé, une dalle de pierre transversale renforce le sol.
Les branches du croisillon sont terminées par des fleurons, qui sont des figurations d’astres. Celui qui fait défaut représentait un croissant de lune, et était encore en place dans les années 1960. On distingue le goujon de fer qui le maintenait. À l’opposé, l’étoile à 5 pointes qui termine l’autre branche s’altère à son tour, car la pierre éclate autour du goujon. Cette étoile figure peut-être un soleil stylisé.
De tels astres sont des symboles qui soulignent la signification cosmique de la mort du Christ sur la croix.
Le Christ est sculpté sur la face occidentale, la couronne d’épines sur la face orientale.

La forme de cette croix rappellerait celle de la croix de Pommard, détruite pendant la Révolution, et qui était célèbre dans la région.






Orientation
5 - Croix de la chapelle Notre-Dame de Pitié

Latitude :  46° 59' 55,06" N
Longitude : 4° 47' 01,38" E

Altitude : 268,30 m
Taille : 4,30 m


La chapelle, très ancienne, a été entièrement reconstruite en 1540.
Primitivement, la croix s'élevait au devant, au milieu de la rue de la Chapelle. Elle existait avant la Révolution, puisque l'abbé Bavard nous informe qu'elle fait partie de celles qui ont été abattues, puis rétablies par la décision municipale du 6 thermidor an III. On ne peut savoir si des éléments anciens ont été conservés.
Ce détail d'une carte postale ancienne montre la croix, dont on voit bien le piédestal, à son emplacement primitif au milieu de la rue

Cette croix a été plusieurs fois changée de place. Comme elle gênait la circulation, elle a été installée au cours du XXe siècle à l’angle de la façade de la chapelle. 
Puis, en 2005, on l’a remise rue de la Chapelle, mais cette fois sur le côté. Ainsi déplacée, elle n’est plus disposée selon l’orientation traditionnelle.

Elle ne comporte aucune inscription, hormis le titulus INRI.
Un cerclage de fer consolide le sommet du fût, certainement pour remédier à une altération de la pierre.

On devine l’existence de deux tiges métalliques brisées, plantées au centre des extrémités du croisillon. Cela suggère la présence ancienne de fleurons qui prolongeaient chaque branche, peut-être analogues aux astres symboliques qu’on voit encore sur la croix du cimetière voisin.


Une énigme à résoudre :
Qui saura nous dire ce que signifie cette gravure en forme de fer à cheval à la base du fût ? (largeur de la gravure, 10 cm)
paroisse.meursault@wanadoo.fr







ANNEXE : le dépliant des croix de Volnay














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire